802 154 visites 26 visiteurs

National 2 : Défaite 1-0 face à l’OL II

19 mai 2019 - 11:32

Au stade Perruc, l'OL2 bat Hyères FC 1-0 (0-0), arbitre M. Mouysset

But : Thomas (89e) pour l'OL2

Hyères : Scolan, Souames, Rosset (JB Blanc 50e), Daniel, Decugis, Blanc, Zerfaoui, Manas (Gomis 80e), Gbizie, Kakiamosiko, Ressa

OL2 : Bonnevie, Minouen, Bard, Solet, Kalulu, Thomas, Fekir, Caqueret, Kitala (Griffith 60e), Ndiaye (Rafia 83e), Coly (Ndicka 73e)

Avertissements : Souames (43e), Manas (79e) au Hyères FC, Fekir (79e) à l'OL2

N2 : Défaite anecdotique

Le dernier match de la saison à Perruc face à l'OL2 devait avant tout permettre de faire la fête au capitaine emblématique Nicolas Decugis. Beau moment d'émotion au coup d'envoi puisque de nombreux anciens étaient là de Carrapuca en passant par Amergoul, Cottet, Ozenda, Balestra ou Istace entre autres... Ces derniers ont formé une haie d'honneur avec les présidents comme Gérard Daziano et Jean-Pierre Blasco mais aussi la famille de « Decu ». Sur le terrain les hommes de Compan ont tout fait pour que leur défenseur central finisse sur une bonne note. Scolan notamment qui a bloqué un penalty de Fekir, le frère de Nabil (85e) et repoussé les bonnes frappes adverses (22e, 55e). Malheureusement à la dernière minute il ne pourra rien sur un tir magistral pleine lucarne 0-1 (89e).

Decugis presque buteur...

L'instinct de survie des lyonnais sans doute. Les Hyérois auraient mérité mieux car les occasions les plus franches ont été pour Gbizie de la tête à bout portant après un service « palace » de Zerfaoui (72e). Nicolas Decugis comme un symbole est passé prés d'être le sauveur sur un coup franc puissant repoussé du poing par le gardien rhodanien (79e). Avec un Kakiamosiko virevoltant les Jaune et Bleu ont mieux terminé la rencontre car collectivement l'OL2 a fait belle impression pendant une heure. Dommage mais anecdotique. L'important était de saluer la belle carrière de Nicolas Decugis. Et la fête a été magnifique au coup de sifflet final et toute la nuit entre « chambrage » et souvenirs. 18 ans en équipe fanion ce n'est pas rien. Respect !  

Commentaires