613 558 visites 9 visiteurs

Coupe de France : Si près de l'exploit face au Grenoble foot 38 !

9 décembre 2018 - 10:54

Au stade Perruc, le GF 38 élimine le Hyères FC 1-1 (0-0) et 3 tab 1 arbitre M. Perreau Niel

But : Gomis (65e) pour Hyères, Bengriba (49e) pour le GF 38

Hyères FC : Scolan, Dijoux, Rosset (Daniel 72e), Aléo, Decugis, Gainnet, Zerfaoui, Manas, Brun (Chevreuil 113e), Pottier, Gomis (Gbizie 85e)

GF 38 : Camara, Dady Ngoy, Gibaud, Spano, Bengriba, Deletraz, Sotoca, Tirard (Taravel 100e), Elogo (Mombris 78e), M'Changama, El Jadeyaoui (Maanane 75e)

Avertissements : Decugis (48e), Manas (89e), Chevreuil (119e) à Hyères, M'Changama (71e), Elogo (76e) à Grenoble
Expulsion : Aléo (53e) à Hyères

Si près de l'exploit !

Dans un stade Perruc plein comme un œuf le Hyères FC a livré un match d'anthologie face au GF 38 en 64e de finale de coupe de France. Des Hyèrois globalement dominateurs et même à dix contre onze. Voilà pourquoi l'élimination aux tirs au but est vraiment cruelle (1-1 et 3 tab 1) ...

Que pouvaient-ils faire de plus ? Pas grand chose. En effet les hommes de Compan ont été héroïques face à Grenoble le tout pendant 120 minutes. Et surtout après l'expulsion injuste d'Aléo (53e) juste après l'ouverture du score isèroise sur une phase arrêtée cafouillée dans la surface (49e). Les coéquipiers de Decugis n'ont pas craqué. Au contraire, ils se sont solidarisés sans perdre le fil. Un fil tissé par Manas et Pottier omniprésents à la construction et dans le sillage de Rosset ou Gomis ultra présents dans les duels et l'utilisation juste du ballon. Alors quand Brun déborde côté droit et centre en retrait pour Gomis qui égalise au premier poteau Perruc s'embrase 1-1 (65e). Car c'est logique. Le Hyères FC tenant tête et dominant même avec une frappe de Brun de 25 mètres (70e) puis une tête de Gainnet après un coup franc de Manas (72e).

Vraiment cruel !

Certes Scolan dans les buts a sorti plusieurs parades exceptionnelles mais en termes de maîtrise c'est bien le HFC qui a dicté sa loi et même en infériorité numérique. Ainsi la première période a été équilibrée. Après un long round d'observation d'une vingtaine de minutes, les premières escarmouches ont été hyèroises. Les joueurs du GF38 paraissant même parfois déboussolés devant la solidité hyèroise avec un Aléo royal en défense et un Zerfaoui récupérateur en chef au milieu. Chaque équipe se rend coup pour coup jusqu'à la fin du temps réglementaire et de la prolongation. Tout se joue donc aux tirs au but. Et là Manas d'entrée puis Pottier échouent. Malgré une « Panenka » réussie de Gbizie, Gainnet rate lui-aussi et envoie le GF38 en 32e de finale. Vraiment cruel mais quel match fabuleux des Hyèrois. Il y a vraiment de quoi être fier !

 

Commentaires